Chirurgie esthétique

Gynécomastie
Chirurgie des seins

La gynécomastie est le résultat d’une hypertrophie bénigne du tissu mammaire chez l’homme.


Ce phénomène très courant chez les jeunes adolescents, se résolut seul dans la majorité des cas vers l’âge adulte. Parfois chez certains adultes l’hypertrophie demeure à des degrés différents, l’opération peut être envisagée après avoir éliminé certaines causes comme :

- un traitement hormonal
- une tumeur endocrinienne (testicules, surrénale)
- dysfonction thyroïdienne
- Prise de médicaments : Oestrogènes, Anti-androgènes, Antidépresseurs tricycliques, Amphétamines trycicliques, Stéroides anabolisants, etc.

Si possible, il faut traiter les causes de la gynécomastie, ensuite une chirurgie peut être envisagée. La physiologie de la gynécomastie reste à ce jour mal comprise et elle peut-être un uni ou bilatérale et souvent asymétrique, parfois une note inflammatoire s’ajoute au profil et une sensation de sensibilité superficielle au toucher apparaît (leurs vêtements les gênent).

plus de
25
ans d'expérience
à votre service
Introduction
  • L'opération


    Tout d’abord une petite liposuccion peut être effectuée, selon l’avis de votre chirurgien, ceci permettant d’enlever les tissus adipeux excédentaires. Ensuite, une incision est pratiquée sous la partie inférieure de l’auréole afin de retirer le tissu mammaire réel. Cette incision rend la cicatrice aussi discrète que possible. Ce genre d’opération peut se faire sous anesthésie locale avec sédation ou anesthésie générale. Discutez-en avec votre chirurgien.


    La convalescence


    La douleur principale au repos, diminue au bout de quelques jours ; la douleur lors des mouvements des bras et la raideur, peuvent durer quelques semaines. Un corset élastique peut être porté (selon l’avis du chirurgien) pour empêcher l’inflammation de la zone opérée. Au cours des premières semaines le mamelon peut devenir plus dur et en retrait par rapport à la peau environnante, et une perte de sensibilité au niveau du mamelon peut être permanente. Après la cicatrisation, la surface de l’auréole devient plus souple et plus uniforme.